Автор стиха: Тютчев Федор Иванович

Un ciel lourd que la nuit bien avant l’heure assiege…

Un ciel lourd que la nuit bien avant l’heure assiege,
Un fleuve, bloc de glace et que l’hiver ternit —
Et des filets de poussiere de neige
Tourbillonnent sur des quais de granit…
La mer se ferme enfin… Le monde recule,
Le monde des vivants, orageux, tourmente…
Et bercee aux lueurs d’un vague crepuscule,
Le pole attire a lui sa fidele cite…